Vitiviniculture et géobiologie : Objectifs

L'objectif de cette formation est de transmettre aux professionnels de la vigne et du vin les résultats d’expériences accumulées pendant 30 ans dans leur domaine d’activité.

La Géobiologie pour prolonger le travail de sélection parcellaire mené à la vigne

La mise en œuvre de moyens d'observation, de contrôles et de dégustations multiples réalisés à la vigne, conduit à une maîtrise en amont des critères de "cuvées sélectionnées".

L'expertise géobiologiques des cuviers, chais et stockages d'un domaine viticole, permet de prolonger en aval ce travail de sélection parcellaire mené à la vigne. En effet, elle pourra conduire à une véritable optimisation des cuvées. Ceci en tenant compte d'impacts négligés, car méconnus de part leur caractère invisible à nos sens et non discriminés avec méthode.

Bénéfices de la géobiologie sur la qualité du vin

Évitement des champs et rayonnements géobiologiques pour une viabilité optimale des levures.

> gains sur la cinétique et la netteté des processus fermentaires,

> Achèvement de la fermentation plus abouti,

> Vin moins marqué en produits secondaires,

> De même pour les activités bactériennes lors de la FML.

par le placement de barriques en zones favorables :

> Meilleures conditions de FML le cas échéant,

> Rendu du fruité plus riche et épanoui,

> Boisé plus flatteur et fondu que celui des barriques impactées par des nuisances géobiologiques. En effet, celles-ci sont toujours plus éteintes sur le fruit et dures sur le bois, avec une astringence et une amertume en finale très significativement prononcées.

Vitiviniculture et géobiologie : un duo gagnant

Les expériences effectuées depuis une vingtaine d’années attestent des faits suivants :

Les fermentations alcooliques et malolactiques peuvent être grandement améliorées en plaçant les cuves en dehors de certaines perturbations émanant du sous-sol. En effet, les microorganismes sont notamment affectés par les radiations qui fusent à travers les discontinuités du sous-sol. La fréquence vibratoire élevée du rayonnement gamma lui permet de traverser les matériaux. Certaines cuves, mal positionnées, n’y échappent pas au point que les fermentations ne donnent pas les résultats escomptés, malgré les efforts des maîtres de chais.

L’élevage du vin peut être fortement altéré dans les barriques situées sur des zones pathogènes.

De même, les bouteilles stockées sur des zones délétères ont tendance à virer. L’impact d’un mauvais emplacement peut être fortement préjudiciable à la qualité d’un vin et à son image. Au bout du compte, les causes d’une dégradation des vins seront imputées au producteur et non au négoce.

Par ailleurs, il est possible de détecter les bouteilles de vin affectées par les conditions de stockage tant dans les entrepôts qu’en cave. Il sera alors opportun et plus économique de ne reconditionner les vins anciens et de grande qualité que si leur conservation le justifie.

Il serait vain d’appliquer la géobiologie à la vigne, sauf à planter dès le départ les ceps sur des zones favorables ou, à défaut, en dehors des zones très perturbées. En effet, un cep planté à la verticale d’une discontinuité souterraine ne vivra pas longtemps, quoi qu’on fasse.

Il est cependant possible d’aider la vigne à se défendre des agressions physiques et biologiques en lui apportant sélectivement et au moment opportun, les ingrédients dont elle a besoin. Ces besoins peuvent être identifiés rapidement par bio-résonnance, notamment à l’aide d’une antenne de Lecher. Ainsi, un opérateur averti saura détecter les oligoéléments, l’homéopathie ou d’autres intrants naturels demandés par la vigne, au fur et à mesure de son développement.

Si l’on met en œuvre une géobiologie scientifique en amont, il est possible d’améliorer considérablement la qualité d’un vin. En assurant une bonne traçabilité d’un vin d’une cuve bien placée vers une barrique « en zone neutre » puis vers des racks bien positionnés, on obtient une qualité optimale. Un vin tracé de cette manière sera à ce point différent qu’il semblera issu d’une cuvée beaucoup plus complexe et fine.
Dans tous les cas, il sera beaucoup moins astringent que le reste de la production.

CONTENU PÉDAGOGIQUE DE LA FORMATION GÉOBIOLOGIE ET VITIVINICULTURE

  1. Généralités : la géobiologie, une science d’avenir puisant ses racines loin dans le passé.
  2. Fondements et domaines d’application de la géobiologie.
  3. Les agressions émanant du sous-sol : veines d’eau souterraines, discontinuités du sous-sol, les réseaux géobiologiques naturels de nature magnétique et électrique.
  4. Les outils de détection : baguette traditionnelle de détection, l’antenne de Lecher.
  5. Principes de fonctionnement, mode d’emploi et exercices pratiques
  6. Les spécificités du secteur vitivinicole.

  1. L’état du terrain (terroir et équilibres vitaux, conditions propices à la vinification).
  2. Notions de bioélectronique
  3. Rappels des principes vitaux relatifs au développement de la vigne
  4. Les flux d’énergie, la vie du sol, la micorhyze…
  5. Rappels de la sensibilité et de l’équilibre biotique en vinification
  6. Influence des champs électromagnétiques et des réseaux naturels sur la croissance de la vigne, la vinification et l’élevage du vin.
  7. Optimiser les conditions de stockage du vin.
  8. Quelle est la valeur ajoutée de la géobiologie en biodynamie ?
  9. Techniques de biorésonnance appliquée à la vigne.
  10. Recherche des carences du terroir, du cep et de la grappe.
  11. Calcul des dosages de correction adaptée.
  12. Dégustation comparative.

Mise en application dans un château viticole : exercices pratiques

  1. Observation de la vigne sous l’angle géobiologique : identification des dégâts occasionnés par les discontinuités du sous-sol sur les ceps de vigne
  2. Évaluation de la "qualité biotique" de différentes parcelles.
  3. Repérage des cuves mal placées et vérification au regard des résultats obtenus en fermentation
  4. Exercices pratiques : Château X (participation du château à l’expertise : 5 000 Euros H.T.)

Conditions d’accès à la formation :

L’École Française de Géobiologie a décidé de mettre ce précieux savoir à la disposition des professionnels du secteur vitivinicole : Maîtres de chais, Directeurs techniques, Oenologues et des Grands négociants soucieux de préserver l’image de leurs fournisseurs.

Pourquoi suivre cette formation ?

Confrontés à une concurrence accrue et à une demande croissante de vin biologique, les châteaux viticoles améliorent la qualité de leur production. Certains convertissent tout ou partie de leurs vignes en biologique.

Dans ce contexte, toutes les techniques susceptibles d’améliorer la qualité des vins de façon naturelle sont recherchées.

Appliquée à la vinification, la géobiologie participe efficacement à la réalisation de cet objectif.

geobiologie vin vigne

Les Formateurs

geobiologie vin vigne

Alain de Luzan : Président-fondateur de L’Ecole Française de Géobiologie, auteur de « Votre santé en lieu sûr » (4 éditions successives, Le Courrier du Livre). 30 ans d'expérience en Géobiologie, notamment auprès du classement 1855 et des plus grands négociants en vin.

geobiologie vin vigne

Henri Faivre : œnologue diplômé de l’Institut d’œnologie de Bordeaux. Suite à des expériences techniques dans les Grands Crus du Bordelais, tels que les Châteaux Haut-Brion (1er Cru Classé à Pessac-Léognan, Léoville-Poyferré (2ème Cru Classé Saint-Julien) ou Giscours (3ème Cru Classé à Margaux), il collabore aujourd’hui à l’émergence de cuvées haut de gamme et d’assemblage de grands vins. Il est également consultant (Ecole FORMASUP et CS Développement) et géobiologue.

Résultat de l'expertise géobiologique d'un cuvier

Bulletin d’inscription

Pour recevoir le bulletin d'inscription, merci de contacter josiane@geobios.com

Calendrier Formations Viticulture et Géobiologie

Lieu de Formation :

Modules 1 et 2 :

L’École Française de Géobiologie
Centre Géobios

206, avenue Marcel DASSAULT
33700 MÉRIGNAC
(10 min de l’aéroport de Bordeaux)

Module 3 :

Applications sur le terrain
(vignes, cuviers, chais à barriques,
lieux de stockage, bureaux...)

Dates :

1er module : 14, 15 et 16 janvier 2019

2ème module : 18, 19 et 20 février 2019

3ème module : Date à définir

formation feng shui

Tarifs :

1250 € HT par module de trois jours
Repas du midi 19€ environ
Hébergement libre

Une attestation est remise à l'issue de la formation

Géobiologie et vin

Bulletin d’inscription

Pour recevoir le bulletin d'inscription, merci de contacter josiane@geobios.com

Bulletin à nous retourner par voie postale

A l'adresse suivante :

L'École Française de Géobiologie et de Feng Shui

Service inscription

3, Allée des Galips

33138 CASSY-LANTON

formation feng shui