En vidéo : A quoi sert la Géobiologie ?

La géobiologie est fondamentale à tout âge

L'âge et le métabolisme de la personne jouent un rôle. Plus l’individu est jeune et de constitution fragile et plus vite ces désordres apparaîtront. Ainsi, un nouveau-né dont la multiplication cellulaire est très rapide peut contracter une leucémie en moins d’un an sur un croisement de deux cours d’eau souterrains.

À l’inverse, un adulte résistant, dont l’hygiène de vie et l’état moral sont bons, et qui pratique un exercice physique régulier, supportera une zone cancer pendant plus de 20 ans.

Une personne relativement âgée qui sort son lit d’un point géopathogène pour le placer en zone neutre pourra ne ressentir une amélioration qu’au bout de trois mois.

La géobiologie s'adresse aux particuliers comme aux professionnels (bureaux, éleveurs, agriculteurs...)

Elle a fait ses preuves dans des cas très divers :
Habitations individuelles, terrains à bâtir, bureaux, élevage, exploitations agricoles et viticoles...

Découvrez quel type d’expertise géobiologique est fait pour vous :

Terrain à bâtir

Habitation

Bureaux et locaux professionnels

Exploitations viticoles

Élevage

Haras

Conseil en écoconstruction

Rénovation

Forage de puits


Terrain à bâtir

photo 15 - geobiologue sur le terrain2Avant d’implanter votre future maison sur votre terrain, il est prudent de localiser les veines d’eau souterraines, les fractures du sous-sol et d’examiner avec soin son emplacement et ses environs…

En déplaçant parfois de quelques mètres votre implantation, vous positionnerez vos chambres à coucher à la verticale des endroits les plus sains. Vous pourrez ainsi profiter de votre maison pendant de nombreuses années en évitant parfois un mal être inexplicable ou même des maladies plus graves.

Dans le cas d'un terrain à bâtir, le grand avantage est que l'on peut placer la maison ou les futurs locaux sur le plan AVANT la construction.

Cela permet notamment de choisir l'implantation des pièces en fonction des perturbations potentielles détectées :
On veillera à ce que les chambres ou bureaux se trouvent hors des cours d’eau souterrains, des failles ou d’un croisement de grand réseau diagonal.
À l’inverse, on tentera de leur faire bénéficier du réseau « sacré » (solaire) qui est favorable à la santé.

plan expertise geobiologie habitation


Retour aux types d'expertises


Habitation

L’expertise des habitations constitue le principal type d’intervention du géobiologue professionnel.
Comme les médecins n’ont pas accès au domicile de leurs patients pour savoir s’ils sont exposés de manière récurrente à des agressions, ils confient à certains géobiologues, qui ont mérité leur confiance grâce à des résultats probants, le soin d’effectuer ce contrôle. Leur métier est de veiller à ce que leurs patients ne passent pas huit heures de nuit sur des zones géopathogènes, ni qu’ils soient exposés à une pollution électromagnétique que leurs défenses immunitaires ne parviendraient pas à compenser.

Le géobiologue prend connaissance des lieux sur place en même temps qu’il en effectue une cartographie à l’échelle 1/20 ème ou 1/25 ème. Puis, il ausculte les ondes qui émanent d’une veine d’eau souterraine, les rayonnements ionisants qui fusent à travers les discontinuités du sous-sol et les concentrations d’ondes électromagnétiques d’origine naturelle et artificielle. Reportées méthodiquement sur le plan, ces informations orientent le placement des lits en zone sure et servent de base de dialogue avec le médecin traitant. Non seulement les patients commencent à prendre conscience des conséquences de leurs choix mais ils deviennent acteurs de leur propre santé.

plan

Dans le cas d'une habitation, se renseigner sur l’histoire de l’habitation et la santé des précédents occupants n’est pas un luxe.
L’implantation du lit du couple est essentielle. Une zone de renforcement immunitaire, constituée d’une croisement du réseau «sacré» en zone neutre - si par chance le terrain en comporte une - sera l’emplacement idéal pour cela. En effet, une famille se portera d’autant mieux que le couple qui la fait vivre est équilibré et en forme.

L’objectif du géobiologue est que les dormeurs ne se trouvent plus à la verticale d’un cours d’eau souterrain, d’une fissure, d’une faille ou cavité souterraine ou d’un croisement électromagnétique naturel pathogène (Curry, grand diagonal, noeuds de Hartmann sur zone perturbée ou même en zone neutre s’ils sont en 3 D, etc.).

Réaménagement des pièces :

Le géobiologue recommandera de placer les lits sur les emplacements les plus sains. Cela peut éventuellement conduire à permuter la chambre d’un lit à deux places et celle qui recevait initialement un lit à une place. Mais il est excessivement rare qu’il n’y ait pas de solution. (voir notre article sur les maisons à cancer)Un déménagement n’est donc indispensable que dans des cas très exceptionnels. Le fait de réaliser, sur place - et non à distance - des plans très précis de toute l’habitation met en évidence des solutions que l’on ne peut entrevoir lors d’une expertise succincte ou partielle.

Etude géobiologique de l'ensemble de l'habitation

Une expertise réduite aux chambres est nécessairement moins fiable et moins concluante qu’une expertise globale de l’habitation pour deux raisons :
- Certains signaux faibles peuvent, par exemple, être captés dans un couloir qui jouxte une chambre, alertant ainsi le géobiologue d’un danger qu’il aurait pu ne pas détecter de prime abord dans la chambre elle-même.
- Les solutions passent parfois par un réaménagement de l’espace, en permutant, par exemple, un bureau et une chambre. Il est, en effet, plus facile de placer un siège en zone neutre qu’un lit à deux places qui nécessite une zone neutre beaucoup plus large.


Retour aux types d'expertises


Bureaux et locaux professionnels

De même qu’il existe des "maisons à cancer", il existe des bureaux tellement perturbés que toute concentration au travail y est impossible. Ainsi, on s’apercevra que les occupants de tel poste sont licenciés les uns après les autres. Telle autre personne réputée pour son professionnalisme perdra une grande partie de ses moyens à l’occasion d’un déménagement ou d’un changement de bureau.
Une expertise des bureaux selon la méthode GÉOBIOS® vous permettra d’obtenir le meilleur de vos collaborateurs.

Suite à son diagnostic, le géobiologue apportera des recommandations sur l'emplacement des sièges de bureau, postes de travail, tables de réunion...

photo 17 - expertise geobiologique de bureaux
Un directeur et sa collaboratrice placent les bureaux en zone neutre pour le bien-être et l’efficacité de leur équipe

Dans le cas de locaux d'entreprise, les surfaces concernées sont généralement plus imposantes.
Une longue pratique des expertises est nécessaire lorsque le géobiologue doit s’attaquer à des surfaces de 300 m2, voire 600 m2 et plus. De telles expertises nécessitent fréquemment deux, voire trois jours de travail.

Pourquoi faire expertiser des locaux professionnels?

Il existe des fonctions dans l’entreprise qui ont la réputation d’être des « sièges éjectables » tant les cadres qui les occupent ne donnent jamais satisfaction. Nous avons pu observer à différentes reprises que ces personnes, qui ont fini par être licenciées faute de résultats satisfaisants, ne pouvaient donner le meilleur d’elles-mêmes.
Le fait d’exercer un travail sédentaire sur une zone perturbée les empêchait de se concentrer durablement.
D’autres, dont l’efficacité était avérée depuis des années, devenaient soudain improductifs, à la suite d’un déménagement de leur bureau. Une fois placés en zone neutre, ils retrouvent leur concentration et tout leur potentiel.

Des entreprises telles que Le Figaro, Bouygues Immobilier, des cabinets d’architecte, des bureaux d’études, différentes entreprises du négoce et de la distribution ont ainsi pu bénéficier d’une réimplantation de leurs bureaux par Alain de Luzan.
L’efficacité et l’humeur des employés s’en est trouvé très renforcée, au moins pour ceux qui ont bien voulu suivre les conseils du géobiologue.


Retour aux types d'expertises


Exploitations viticoles

Une expérience fortuite en présence d’un courtier en vins a mis en évidence en 1991, l’importance des ondes pour la qualité gustative des vins. Alain de Luzan, fondateur du réseau GÉOBIOS, a mis au point un protocole qui permet de sélectionner les meilleurs emplacements pour les cuves, les barriques et les bouteilles. Ainsi, en respectant une traçabilité d’une bonne parcelle de vigne aux meilleurs emplacements dans les cuviers, les chais, puis les caves, on obtient un vin de meilleure qualité gustative. Des tests de dégustation effectués en double aveugle prouvent que lors de l’élaboration du vin, les micro organismes font un meilleur travail aux emplacements non perturbés sur le plan vibratoire et électromagnétique.

Les experts du Réseau GÉOBIOS® établissent la cartographie des meilleurs emplacements de votre exploitation viticole au service de la qualité.

photo 18 - expertise geobiologique exploitation viticole

Le géobiologue peut vous accompagner sur l'emplacement des cuves ou zones de stockage dans le cas d'une exploitation agricole ou viticole

L'impact de la Géobiologie sur le vin, comment ça marche?

La fermentation alcoolique, à l’intérieur des cuves, est le fruit de la transformation du sucre du raisin en alcool par des levures, êtres unicellulaires végétaux. La transformation de l’acide malique en acide lactique qui s’opère ensuite est effectuée par les bactéries anaérobies et permet un assouplissement et une stabilisation du vin. Or, ces micro-organismes ne peuvent effectuer correctement ces transformations si la cuve est placée sur une zone aussi perturbée qu’un croisement de veines d’eau souterraines.

Cas concret d'expertise de cuvier

L’expertise du cuvier de ce château viticole (schéma ci-dessous) montre que la fermentation alcoolique et malolactique de la cuve n° 12, placée à la verticale d’un croisement de deux veines d’eau souterraines, ne peut donner de bons résultats.

photo 19 - expertise geobiologique exploitation viticole 2Un simple coup de fil au chef d’exploitation nous a suffi pour le vérifier. Effectivement, malgré toute l’expérience du maître de chai et de l’oenologue, cette cuve reste éteinte. Au lieu du bouillonnement caractéristique que l’on peut observer au niveau des cuves en zone neutre, cette cuve ne donne rien.
Ce n’est qu’en la déplaçant, de préférence en zone neutre bien sûr, que les micro-organismes retrouveront une activité normale.

Les expériences que nous avons conduites pour commencer au château Métria, dans le Médoc, puis dans différents châteaux viticoles de la Gironde nous ont permis d’apprécier tout l’intérêt de la géobiologie dans ce secteur d’activité.

Le jus de raisin placé systématiquement en zone neutre, d’abord dans une cuve bien placée, puis dans des barriques sélectionnées sur le seul critère de leur emplacement, puis dans des racks de bouteilles bien positionnés, et enfin, le cas échéant, au niveau du stock situé dans le local d’expédition aboutit à un vin nettement meilleur. Le vin paraît alors plus vieux et plus «rond» que le reste de la production.

Il devient même possible, en assurant la traçabilité du vin en zone favorable tout au long de son élaboration, d’aboutir à une cuvée spéciale d’un niveau très supérieur, au point qu’il pourrait être commercialisé sous une marque plus haut de gamme.

Nous avons effectué des tests en double aveugle qui permettent aux 90 % des personnes novices interrogées de déclarer «meilleur» le vin qui a suivi le circuit en zone neutre. Quant aux connaisseurs, ils le trouvent à l’évidence «moins astringent».

Aujourd’hui, face aux progrès qualitatifs réalisés par l’ensemble de la profession, plusieurs premiers grands crus du classement de 1855 ont choisi de consolider leur avance en ayant recours à la géobiologie.

Ci-contre : Expertise géobiologique d'un terrain en vue de l'implantation d'un château viticole (cuvier et chai à barrique)


Retour aux types d'expertises


Elevage

Définir l'emplacement idéal pour les bêtes

L'intervention du géobiologue permettra de déterminer l'emplacement idéal des boxes pour les bêtes. En effet, on constate que certains emplacements à l’intérieur des étables ne sont jamais piétinés parce que les animaux en ressentent les perturbations.

Dans les stabulations entravées, où les animaux sont contraints de séjourner dans des boxes, les vétérinaires observent des anomalies de développement. Certains animaux auront des dystrophies entre train avant et train arrière. La partie de l’animal qui séjourne - en période de croissance - sur un emplacement perturbé restera atrophiée.

geobiologie elevage

Détecter et mesurer la pollution électrochimique

Les ondes électriques peuvent servir de « porteuses » pour la pollution chimique. On peut ainsi parler de synergie électrochimique dans certaines pollutions.
Des géobiologues travaillant en lien avec des vétérinaires en ont apporté l’illustration. Ils rapportent que des élevages dont l’étable est proche ou en dessous de lignes à haute tension sont affectés de pathologies diverses, en particulier lors des épandages de produits chimiques dans des champs voisins.

De surcroît, selon le manuel vétérinaire Merck, les mammites (inflammation des mamelles) et des maladies résultant d’un chute de l’immunité se produisent pour des différences de potentiel d’à peine 1 volt entre les pieds des bovins et leur garrot.
Or, lorsqu’une ligne à haute tension surplombe une étable, elle induit des courants électriques qui provoquent effectivement des mammites.

En outre, lorsqu’un animal reçoit des décharges électriques dans sa mangeoire, ou pire dans son abreuvoir, il refuse de s’alimenter ou de boire et dépérit.

Le géobiologue détectera et mesurera les agressions électromagnétiques et les pollutions. Il vous apportera des conseils pour les éviter. En plus de leur bien être, séjourner en zone neutre permettra à vos bêtes un rendement plus abondant et plus qualitatif.

Retour aux types d'expertises


Haras

Les chevaux sont sensibles au géotellurisme. Les indiens d’Amérique ne plantaient leurs tentes qu’aux endroits où leurs chevaux faisaient preuve de sérénité… A l’inverse, pas de bivouac si les chevaux hennissent ou grattent le sol avec leurs pattes.

Un cheval dont le box est situé sur une zone saine se porte mieux et se place mieux en course. Un cheval que l’on oblige à dormir sur une zone géopathogène est abonné aux services vétérinaires et connaît un apathie ou une agressivité anormale.

Mieux vaut faire passer un bon géobiologue avant l’implantation des boxes.

geobiologie haras

Un cas intéressant... par Alain de Luzan

"À différentes reprises, j’ai été sollicité pour l’implantation de haras ou pour l’expertise géobiologique de haras existants.
L’une de ces expériences me semble instructive :
Mon plan en couleurs renseigné à l’échelle 1/50ème à la suite des investigations réalisées sur place mettait en évidence un box en parfaite zone neutre bénéficiant de surcroît d’une zone de renforcement immunitaire au croisement de deux cordes du réseau sacré.

Le propriétaire confirme en ces mots :

"Ce cheval est toujours le premier à rentrer du manège. Il est en forme et on n’a jamais à le forcer pour qu’il regagne son box".

En revanche, un autre box était situé sur un croisement de veines d’eau. Le cheval qui résidait dans ce box était tout le temps malade et s’avérait dangereux. Il ne fallait pas le contourner de trop près par l’arrière car on risquait une ruade."

Retour aux types d'expertises


Conseil en écoconstruction

Bien que la nocivité de l’amiante soit connue depuis le début du XXe siècle, il aura fallu attendre le 1er Janvier 1997 pour que son usage soit interdit en France…

D’autres fibres longues sont fortement déconseillées ainsi que de nombreux composants chimiques : benzène, colles formaldéhydes, peintures et lasures intérieures toxiques, etc.

photo 20 - ecobioconstruction

Le géobiologue saura vous conseiller les matériaux favorables à la santé et à la vitalité des occupants. Il vous indiquera également comment vous protéger des champs électriques et magnétiques 50 Hertz (câbles blindés, bio-rupteurs bipolaires, etc).

Retour aux types d'expertises


Rénovation

Les réserves foncières se raréfient notamment en zone urbaine ou périurbaine. La rénovation est un secteur en progression constante…
Le géobiologue intervient en amont des projets de rénovation. Son expertise met en lumière les zones saines et celles qui sont potentiellement dangereuses sur le moyen et long terme. Ses relevés réalisés sur place permettent de redistribuer l’espace intérieur en réservant les meilleurs emplacements aux lits. Une fois les lits placés sur le plan, les chambres peuvent être dessinées autour. Les lieux de passage ou occupés ponctuellement seront distribués en dehors des zones privilégiées.

Les architectes apprécient de plus en plus le partenariat avec les géobiologues de métier. En effet, le découpage des espaces se fait naturellement. Il est dicté par les lois naturelles qui régissent le lieu. Du coup, l’architecte et son client se mettent rapidement d’accord sur la base des quelques combinaisons possibles.

Retour aux types d'expertises


Forage de puits

Du temps de Toumaï, il y a sept millions d’années, l’homme buvait l’eau des rivières et des lacs…
Au Néolithique qui débute vers 9 000 ans av. J.-C., l’homme passe d’un habitat nomade à un habitat sédentaire.

photo 4 - les sourciers, ancetres des geobiologuesConfronté au besoin de disposer sur place d’une eau potable au quotidien, il a recours à deux professions nouvelles :
• le sourcier qui détecte à l’aide de sa baguette où passent les veines d’eau souterraines,
• le puisatier qui est alors chargé de creuser et de maçonner le puits.
Il y eut pour commencer la fontaine du village puis chaque foyer souhaita avoir un puits dans son jardin.

Après 11 000 ans d’existence, ces deux professions sont devenues obsolètes lorsqu’à été inventé le château d’eau dans les années 1930. L’adduction d’une eau potable jusqu’au robinet est une révolution qui sonne le glas du sourcier et du puisatier.

Aujourd’hui, l’eau potable se fait rare et chère.

La demande croissante pour disposer de cette ressource vitale pour irriguer son jardin ou ses tomates réhabilite ces deux professions qui auront connu une éclipse de courte durée.
Retour aux types d'expertises

La géobiologie prévention ou à des fins curatives

(lire notre article "Attitude préventive ou prise en compte des symptômes à court terme?")

L'idéal est de séjourner en zone neutre le plus tôt possible, en prévention.
Le géobiologue ne « guérit » jamais personne. Il place simplement son client dans des conditions environnementales favorables, en lui permettant d’éviter des agressions naturelles, ou artificielles, qui l’assaillent durant le tiers de sa vie et qui sapent son énergie vitale.

La cessation des agressions nocturnes permettra au malade de recouvrer un meilleur métabolisme et de renforcer son système immunitaire grâce à un sommeil récupérateur. Il sera davantage en mesure de restaurer sa santé physique et psychique par lui-même.

Des traitements efficaces qui pouvaient s’avérer inopérants jusque-là pourront ainsi faire à nouveau la preuve de leur efficacité. Plus un désordre est ancien, plus le temps de récupération sera long.

Mais la mise en zone neutre d’une personne atteinte d’une maladie dégénérative ne peut qu’entraîner d’espérer une stabilisation de son état, même si il est clair que les cellules mortes ne "ressusciteront" pas en zone neutre.

L'impact de la géobiologie sur le cancer notamment, a été vérifié par plusieurs médecins.
Pour plus d'informations sur le lien étroit entre géobiologie et Cancer, vous pouvez lire :

La géobiologie pour tout le vivant

Les hommes

Nous l'avons vu, la connaissance de la géobiologie est primordiale pour l'homme. Mais elle l'est aussi pour les animaux et les végétaux.

Les animaux

Les animaux domestiques fuient tant que possible les zones géopathogènes d'eux mêmes. Cela a notamment été constaté chez les chiens et les chevaux.

Les chats en revanche aiment séjourner à la verticale des nœuds Hartmann (voir notre article "les chats électrostatiques"). Pourquoi? parceque leur fourrure est naturellement isolante du courant électrique.

montage arbres zone neutre et perturbeeOn évitera donc de séjourner au même endroit que notre chat... bien qu'il aime se reposer dans le confort des coussins, même si ceux-ci sont en zone neutre.

Dans les élevages, les animaux sont moins libres de choisir leur emplacement. Des géobiologues travaillant avec des vétérinaires ont pu mesurer l'impact de certaines agressions géobiologiques sur la santé des bêtes (voir ci-dessus "expertise géobiologique de Haras" et "expertise géobiologique d'élevage")

Les végétaux

Les plantes sont d'autant plus vulnérables aux agressions géobiologiques qu'elles ne peuvent se déplacer et son soumises à ces phénomènes 24h /24h.

Toutes les végétaux sont concernés : les plantes comme les arbres. Dans une haie ou une allée de peupliers, on peut facilement constater des disparités; des arbres brûlés quand d'autres rayonnent.
Les agressions émanant du sous-sol sont parfois si fortes que les arbres se tordent, se penchent... pour les éviter.