Certes les courants d’air et les cours d’eau véhiculent du Tchi. Ils doivent être pris en compte dans le cadre du Feng Shui. Mais les veines du dragon auxquelles les spécialistes chinois accordent la plus grande attention, depuis l’origine de cette discipline, sont des veines d’eau souterraines qui circulent dans des cavités souterraines.
Aujourd’hui, la quasi-totalité des écoles de Feng-Shui françaises et « européennes » ont bien compris l’intérêt d’inclure un module de géobiologie dans leur catalogue de formation, en complément de leur cursus de base. En effet, organiser l’espace de vie ou de travail sans prendre en compte l’impact des rayonnements telluriques et électromagnétiques, est plus qu’hasardeux ; maintenant tout le monde l’a compris ! En faisant cela, ces écoles tentent de revenir à l’héritage chinois originel, qui s’était perdu en route. Bien souvent, la géobiologie enseignée dans ce contexte reste incomplète voire même littéraire, tant du point de vue de ses approches et ses outils, que de son efficacité.
C’est d’ailleurs pour cela, qu’un nombre croissant d’experts Feng Shui viennent se former à l’École Française de Géobiologie®

Un SHA (flèche invisible) n’est pas simplement une émission due à une forme. Certaines agressions géopathogènes sont beaucoup plus concentrées. C’est le cas du rayonnement gamma qui fuse à travers les discontinuités du sous-sol.
Autre exemple, une forte perturbation électromagnétique, que constitue un point étoile à l’emplacement d’un lit, peut avoir un impact négatif redoutable en quelques mois seulement ;
En effet, nous y passons le tiers de notre vie. Et ce n’est pas la date de construction d’une habitation, l’orientation de sa porte d’entrée, l’âge des occupants et autres considérations de ce genre qui renseignent sur ces emplacements délétères. Il faut pour cela maîtriser l’antenne de Lecher, apprendre à localiser précisément ces SHA et savoir quoi prescrire pour mettre en sécurité les occupants du lieu. Et cela, quelle que soit leur date de naissance ou leur animal totem. Malheureusement, nous avons constaté sur le terrain que les différentes approches occidentales du Feng-Shui (Vent et eau) s’apparentent davantage à des jeux de sociétés visant à rassurer les clients potentiels.
Or, elles peuvent conduire à des catastrophes en matière de santé. Pourquoi ? Parce qu’elles ne prennent pas sérieusement en compte les agressions émanant du sous-sol et qu’elles ne mesurent nullement les pollutions électromagnétiques qui saturent aujourd’hui notre environnement.

Les discontinuités du sous-sol canalisent le rayonnement gamma qui fuse des entrailles de la terre, en provenance du magma. Le radon 222 embarqué par cette eau circulante au contact de roches granitiques s’y ajoute fréquemment, jusqu’à son exutoire marin. La radioactivité constituée par ces radiations et corpuscules arrache des électrons à la matière créant ainsi des radicaux libres, donc des cancers.
Certains cas de stérilité s’expliquent également par l’exposition à ces flèches invisibles qui tuent un œuf fécondé. Le déplacement d’un lit en zone saine permet de se mettre à l’écart de ses flèches.

Que de FIV (Fécondation In Vitro) et que de cancers pourraient être ainsi évités !