Homme de cœur, René a su créer des liens forts avec la grande famille ACMOS faite de tous ceux qui ont suivi son enseignement et pratiqué son art de la bioénergétique.

Ses élèves se souviennent tous que l’un de ses premiers enseignements portait sur le 1,1 (sacré), longueur d’onde de reliance de tous les humains. Au cours d’un voyage d’affaires à Taïpei, les médecins chinois avaient guéri son genou blessé depuis l’enfance. Cela lui permit de reprendre le tennis. Fasciné par la puissance auto-réparatrice des soins des acupuncteurs chinois, René Naccachian se forme à la Médecine Traditionnelle Chinoise, puis à la médecine ayurvédique au Sri-Lank et termine par des études en biologie moléculaire.aux États-Unis.

Sur ces bases, il élabore progressivement sa Méthode de soins ACMOS, fondée sur la résonance énergétique avec le corps et le savoir universel de l’onde énergétique intelligente. Ses formidables découvertes ont été relayées dans l’ouvrage « l’Art de la Médecine » écrit par le médecin américain Thomas Szulc, également adepte de sa méthode. René Naccachian a créé une école de pensée du soin énergétique et un
programme d’enseignement de sa méthode ACMOS.

Il a ouvert un centre d’apprentissage, de recherches et de bien-être.