L’avenir de la géobiologie professionnelle :

Et demain ?…

Par Igor BEZARD, géobiologue expert, certifié GÉOBIOS et enseignant à L’École Française de Géobiologie


Dimanche 24 juin 2035

Les assises nationales triennales de la géobiologie viennent d’ouvrir leurs portes pour la deuxième fois au palais des congrès, à Paris.

Cette année, 1500 professionnels du secteur sont attendus pour venir débattre autour de thèmes concernant les recherches fondamentales en géobiologie et les développements pratiques dans la société. Entre autres et pèle-mêle :

  • Interactions polypathogènes entre les champs électromagnétiques artificiels et des réseaux géotelluriques,
  • Promotion de nouvelles normes de construction ECOBIO HQEG 2040 (Haute Qualité Environnementale et Géobiologique),
  • Géobiologie et Géothermie : Des alliées naturelles,
  • Mise au point du géomagnétomètre scalaire permettant de localiser et mesurer précisément les zones et niveaux d’impact des petits réseaux globaux (Hartmann et Curry) sur les organismes vivants,
  • Corrélation entre l’exposition au réseau ‘Grand Cardinal’ et le niveau d’activité biophotonique des cellules humaines, animales et végétales,
  • Résultats de la première étude épidémiologique portant sur les liens entre oncogenèse, et exposition cumulative rayonnements gamma d’origine naturelle et réseau Hartmann.
  • ..

Une quinzaine d’experts européens et étrangers ont été invités à se joindre aux débats.

Bien que la France demeure en pointe sur ces sujets depuis ces dernières années, un vaste mouvement de promotion internationale de la géobiologie s’est amorcé suite à l’effondrement boursier en 2030, de la plupart des grandes firmes pharmaceutiques et à la réduction drastique de leurs marchés : Résultats de plusieurs scandales majeurs à répétition. Depuis lors, les politiques publiques nationales et internationales de santé ont évolué pour s’accorder aux nouvelles donnes en la matière, et accompagner le renforcement considérable des pratiques de prophylaxie naturelle.

Pour la première fois, les pouvoirs publics sont représentés de manière officielle, par le Ministère des solidarités et de la santé, ainsi que la Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature.

Participant à plusieurs tables rondes, les représentants de ces instances publiques viennent en observateurs des débats, afin d’évaluer les premières passerelles possibles entre des actions de prévention géobiologique, et certains services décentralisés de l’État ; le but étant de déterminer une dizaine de projets tests locaux à déployer sur les 5 prochaines années.

Notre géobiologue expérimenté, Nathan Hunt… qui accepte (presque !) toutes les missions, participe cette année à la table ronde concernant les études géobiologiques préparatoires à l’installation des champs d’éoliennes terrestres. Il présente un nouveau protocole permettant d’optimiser la durée de vie des matériaux (localisation géotellurique) et le rendement énergétique (diminution des phénomènes de parasitages électromagnétiques), tout en diminuant les effets gênants pour les riverains humains et animaux. Bref, un beau coup de pouce pour soutenir les enjeux techniques et économiques du secteur et contribuer à atteindre l’objectif 2050 des 80% d’énergie renouvelable en production. Pour Nathan, de gros chantiers en perspective, dont l’un de 80 éoliennes sur la presqu’île du Cotentin, où une équipe de 4 géobiologues certifiés Géobios Tech® interviendront.

Comme chaque semaine, l’emploi du temps de Nathan sera bien fourni dès le lendemain des Assises Nationales.

Lundi,

à l’initiative du comité d’entreprise, une expertise des 200 m2 de bureaux du service ‘Actuariat’ de la compagnie d’assurance MMF attend notre expert, suite à une longue série inexpliquée de problèmes de santé des employés. L’emplacement des 35 postes de travail sera réévalué en détail et l’environnement électromagnétique, optimisé.

Le lendemain,

notre expert interviendra en formation sur la certification qualifiante Géobios Tech®, concernant l’utilisation des nouveaux dispositifs professionnels de détection à seuils géobiologiques, des rayonnements ionisants. Journée qui s’enchaîne le lendemain, par une autre journée de formation du cursus initial en géobiologie, sur les différents réseaux géotelluriques.

Le jeudi matin,

Nathan se rendra chez GéoBatImmo, un promoteur immobilier qui a décidé d’intégrer dans l’un de ses nouveaux projets, la nouvelle norme ECOBIO HQEG 2040, afin de proposer à ses clients, des appartements soutenant explicitement la santé de leurs habitants. L’objet de la réunion sera de définir précisément le périmètre d’intervention des experts, le calendrier ainsi que l’ajustement des coûts au budget estimé. L’après-midi, Nathan se rendra à l’Hôpital local sur demande du directeur de l’établissement, et en présence d’un responsable de l’ARS (Agence Régionale de Santé) : Le service de soin de suite de chirurgie cardiaque, fait état depuis longtemps de nombreux cas inexplicables de complications pathologiques sérieuses. La présence de phénomènes telluriques agressifs et/ou électromagnétiques est donc soupçonnée, une reconfiguration des emplacements de lits et des dispositifs techniques est envisageable, si la situation se confirme.

Vendredi,

rendez-vous chez une ancienne cliente de Nathan, qui vient de d’emménager dans une nouvelle maison et souhaite comme d’habitude, l’intervention d’un géobiologue professionnel sur son nouveau lieu de vie, pour se mettre, elle et sa famille, en sécurité. 130 m2 à expertiser, Nathan consacrera une petite journée d’intervention pour la réalisation de l’expertise, la production des plans et préconisations, et bien sûr, les échanges amicaux de rigueur, après le travail…

Enfin samedi,

journée détente et convivialité : Les membres de l’antenne régionale du Réseau Géobios XPro (RGXP) se réunissent à Paris comme chaque année, en début d’été, pour se rencontrer et échanger sur les plans professionnels et personnels, sur la péniche le ‘Nautilus’. Une centaine de personnes sont attendues cette année. Au menu, ballade sur la Seine, repas gastronomique bios et vins naturels, encore l’occasion de nouer de belles relations et de concrétiser de nouvelles opportunités professionnelles. Un véritable ‘esprit de métier’, beaucoup de bienveillance et d’émulation… Une simple utopie il y a encore seulement 15 ans !

La nature pour être commandée, doit être obéie.

Francis Bacon ‘Denovum organum scientiarum’ 1620