geobiologue professionnel2Par Alain de LUZAN, Président-fondateur de L’École Française de géobiologie et de GÉOBIOS expertise

La géobiologie est une discipline transverse qui se situe au carrefour de la géologie, de la biologie et de la physique.
Le mot géobiologie provient de trois mots grecs : gé ou géo qui signifie la Terre, bios qui signifie la vie et logos qui désigne la science, l’étude.

La géobiologie est donc l’étude de l’influence de la Terre sur la Vie, qu’il s’agisse des hommes, des animaux ou des plantes En réalité, le professionnel de la géobiologie examine l’impact de la physique sur la biologie et non la biologie en elle-même comme le fait un biologiste.

En effet, le professionnel de la géobiologie n’étudie pas la vie à proprement parler et n’est pas un spécialiste des sciences du vivant. Sa fonction consiste à détecter les radiations et les composantes des champs électrique et magnétique terrestres qui émanent du sous-sol car elles peuvent impacter la santé. L’avènement de la technologie le conduit également à mesurer les pollutions électromagnétiques générées par l’activité humaine. Ces dernières ne cessent de croître et l’on compte un nombre croissant d’hyper-électrosensibles.

Comment qualifier le professionnel de la géobiologie : géobiologue ou géobiologiste ?

D’un côté et par définition, le biologiste étudie la vie. Il gère un groupe de chercheurs et de techniciens de laboratoire. Ensemble, ils mesurent et manipulent les éléments constitutifs du vivant.
Par ailleurs, le radiologue utilise des rayonnements pour produire des images d’anomalies physiologiques.
Le professionnel de la géobiologie produit des plans renseignés en couleur assortis d’un certain nombre de mesures de résistance, d’intensité, de différences de potentiels ou de puissances sur lesquels il base ses recommandations.
Il représente les zones d’influences des champs électromagnétiques et de rayonnements délétères en les reportant sur des plans de terrains à bâtir ou d’habitations.
Mettant en évidence ses détections et mesures reportées sur plan, il émet un diagnostic et des recommandations à l’attention de ses clients dans le but de les mettre en sécurité. Ces derniers lui sont fréquemment envoyés par un médecin généraliste, un spécialiste des médecines énergétiques, un architecte ou un maître d’œuvre.

La géobiologie n’étudie donc pas les organismes vivants mais les influences extérieures qui peuvent les affecter.
Par conséquent, l’exercice de la géobiologie s’apparente bien davantage au métier de radiologue, spécialiste des rayonnements, qu‘à celui d’un biologiste.
C’est la raison pour laquelle, le professionnel de la géobiologie est appelé « géobiologue ». L’appellation de « géobiologiste » initialement retenu en Suisse, tombe aujourd’hui en désuétude. La réalité du métier fait que le terme « géobiologue » s’impose désormais dans l’ensemble des pays francophones.

Pour apprendre le métier de géobiologue

Rendez-vous sur le site de notre école, Centre de Formation à la géobiologie : L’École Française de Géobiologie

Plus d’informations sur la géobiologie et la bioénergie : www.geobios.com